Lange François 1815-1888

Lange François



François Joseph Lange est né à Saint-Georges-sur-Meuse le 22 octobre 1815 à 19h00, fils de Gilles Joseph Lange, cultivateur et blatier,  et de Marie Joseph Darmont, cultivatrice.

Sa famille habite à Saint-Georges-sur-Meuse et ses frères et soeurs sont (ou seront):
- Marguerite Joseph Lange, née le 8 mars 1814 à Horion-Hozémont
- Gilles Joseph Lange, né le octobre 1817 à Saint-Georges-sur-Meuse, décédé tout jeune le 20 mars 1820 à Saint-Georges-sur-Meuse
- Louis Joseph Lange, né le 1er décembre 1819 à Saint-Georges-sur-Meuse
- Marie Anne Joseph Lange, née le 17 août 1821 à Saint-Georges-sur-Meuse
- les jumeaux Marie Jeanne Lange et  Grégoire Joseph Lange, nés le 12 mars 1826 à Saint-Georges-sur-Meuse

Il habite chez ses parents à Saint-Georges-sur-Meuse et exerce la profession de clerc de notaire quand il est en âge de faire son service militaire. Le 1er mai 1834, il est incorporé pour 5 ans sous le n° 23 (en réserve) comme milicien de la classe 1834 de la province de Liège, commune de Saint-Georges-sur-Meuse. A son entrée au Corps des Chasseurs à Pied sous la matricule n° 126/4623, il mesure 161 cm, a le visage ovale et le front haut, les yeux bruns et le nez ordinaire, la bouche moyenne et le menton rond, les cheveux et sourcils châtains, et aucun signe particulier.

Le 23 mai 1836, sous l'autorisation ministérielle 604472 du 4 septembre 1834, il est remplacé par Debrassine Pierre Jacques, n° 5845, pour le reste de sa période. Le 4 janvier 1838, le Gouverneur de la province de Liège signera le document certifiant que François, dont le tirage du n° 23 l'obligeait au service, y a satisfait en se faisant remplacer.

On peut supposer que François est entré en relation avec le notaire Péters, et surtout avec la fille unique de celui-ci, de par sa fonction dans le domaine notarial, et qu'il a su se faire apprécier par l'un comme par l'autre. Il a peut-être exercé sa fonction de clerc de notaire d'abord et de candidat notaire ensuite dans l'étude de celui-ci. Le notaire ayant perdu son épouse en 1848, a déménagé d'Havelange pour venir résider à Marchin où se trouvait déjà son étude. Cependant, sa fille Anne résidera encore à Ossogne, hameau d'Havelange, jusqu'à son mariage à l'adresse de ses parents.

Plutôt que de devoir vendre son étude "hors de la famille" car il n'avait pas d'autres enfants, le notaire Péters décida, en 1849, de céder son étude de Marchin à François, en vente ou en pré-dot, et c'est le 30 avril 1851 que François, candidat notaire, épouse à Havelange, Anne Marie Bernardine Péters, sans profession, née à Liège le 10 juillet 1825, fille de Guillaume Henri Péters et de Marie Françoise Lambertine Pasque, ménagère. Son épouse lui donnera huit enfants pendant leur mariage:
- Henri François Joseph Lange, né le 9 mars 1852 à Marchin, qui sera notaire, ayant hérité de l'étude paternelle
- Emile Guillaume Joseph Lange, né le 3 mai 1853 à Marchin, qui sera aussi notaire, son père lui ayant acheté une étude
- Marie Jeanne Lucie Lange, née le 19 décembre 1854 à Marchin
- Charles Joseph Marie Lange, né le 5 novembre 1856 à Marchin, décédé en bas-âge
- Marie-Lambert Joseph Lange, né le 4 septembre 1858 à Marchin
- Jean Louis Hadelin Lange, né le 10 février 1861 à Marchin (voir Crayons)
- Marie Henriette Charlotte Lange, née le 23 octobre 1863 à Marchin
- Marie Lucie Emilie Lange, née le 30 mars 1869 à Marchin

Il ressort du cadastre de l'année XXXX que les époux Lange - Péters possédaient à Marchin un terrain de 1 hectare 39 ares 75 centiares, répertorié à l'article n° 1039, et divisé en deux parcelles: la parcelle 867A étant un verger de 1 hectare 35 ares 50 centiares dont le revenu imposable est fixé à 25,46 frs et la parcelle 868b une maison d'habitation et un bâtiment annexe de 4 ares 25 centiares dont le revenu imposable est fixé à 0,64 frs pour la partie non bâtie et à 228,00 frs pour la partie bâtie.

En 1853, François deviendra officiellement notaire, ouvrant ainsi une tradition de notaires dans la famille Lange, tradition qui se perpétue encore de nos jours. Le 20 mai 1857 il rédige un contrat de mariage pour un montant de "traize" frs et 24 centimes. Il officiera jusqu'à son décès en 1880.

François est décédé en son domicile le 18 février 1880, à Belle-Maison, bourg de Marchin. Son épouse Bernardine, rentière depuis son veuvage, décèdera quant à elle le 22 avril 1891, au même domicile. Ils furent tous les deux enterrés au cimetière de Bel-Air.

Documents officiels disponibles:
- acte de naissance de François Lange
- acte de naissance d'Anne Péters
- certificat de milice de François Lange
- extrait d'acte de naissance d'Anne Péters
- extrait d'acte de naissance de François Lange
- bans de mariage de François Lange et d'Anne Péters
- acte de mariage de François Lange et d'Anne Péters
- acte de décès de François Lange
- acte de décès d'Anne Péters

sa signature

Lange François signature

son certificat de milice

Lange François milice

son épouse

Péters Anne
Anne Péters 1825-1891